Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Essai Aprilia RSV4 (2010)

Aprilia RSV4 2010Bon, en revenant de l'essai de la Guzzi Breva... le Pti jeune de concess me demande si je veux essayer la RSV4... C'est si gentiment proposé  Comme ça, pas besoin de demander ! Il me la sort (la RSV4 hein!), me dit, que les papiers sont déjà remplis, donc que je peux y aller. 

Au même moment, le gars que j'avais vu hier soir me regarde bizarrement... "Tu étais pas venu pour essayer la Breva ? "

"Si si c'est fait !"

Je me demande si le pti jeune ne s'est pas fait engueuler après... Bon, allez... faut y aller !

 Aprilia RSV4 arrière droit

Prise en mains

Les commandes sont similaires à celle de la Guzzi, on retrouve le même bouton au commodo gauche qui commande l'ordi de bord, pratique !

Je monte dessus... euh... comment dire... ça change de la Breva. La position est vraiment radicale, la selle, un bout de bois, les poignées peut être en dessous du niveau des fesses, les reposes pieds très en arrière... Bref... on est pas la dessus pour regarder le paysage. J'ai d'ailleurs trouvé la position bien plus radicale sur que la ZX-10R. La moto est très compacte, la petite bulle très fine (ça protège quelque chose ?). Bref, taillé pour la piste...

Démarreur... et là... c'est le début de 25 min de jouissance sonore ! Au ralentit, ça grogne déjà gentiment... parait qu'un fois la première enclenchée, c'est là qu'elle s'exprime... ça promet  ! On retrouve au passage notre témoin de béquille.

1ère, c'est parti... au ralentit déjà, quel son !  Mais dès qu'on monte dans les tours...  Bandant !

 

Coté moteur

Agréable dès les plus bas régime (3000 tr), on peut se permettre de rouler tranquillement à bas régime sans problème, et à la moindre solicitation de la poignée, ça répond présent. Ensuite... de la folie pure !! à partir de 5000/6000, ça vous allonge les bras à n'en plus finir, ça pousse très très fort ! 

Pour l'anecdote, sur le chemin retour, je me lance dans un dépassement "tranquille", en 2, à 5000 tr... j'ai pas l'impression d'y aller fort... mais... la roue avant se déleste, la moto commence un peu à guidonner (et y'a un amorto de direction !) De la FOLIE PURE que je dis ! Démoniaque, et tout ça dans un hurlement rauque... AAAAHHHHH ! Le pieds !

 

Tenue de route

Que dire ? parfait ? Elle ne demande qu'une chose à chaque virage, attaquer ! Bouffer la route ! C'est un rail, c'est précis... bref, pour mon petit niveau et sur route ouverte... difficile de trouver un reproche. Les suspensions travaillent bien aussi et gomment bien les défauts de la route... agréable dans une position aussi radicale...

 

Freinage

Que dire ? Le pire freinage de psychopathe que j'ai jamais eu l'occasion de tester. Le jumelles s'en souviennt encore ! C'est du Brembo, et au premier abord... le freinage est... sec... violent ! Mais voilà la distance de freinage ! Stoppé net !
D'ailleurs, le stoppie se fait tout seul, sans forcer, et sans forcément le demander ! De la FOLIE pure aussi ! Revers de la médaille... ne JAMAIS toucher au frein avant en courbe ! J'ai testé pour voir le comportement : la moto se redresse illico presto, et j'ai cru que j'allais coucher la bécane. Heureusement que c'était volontaire... un truc de malade !

Malgré la brutalité du freinage de prime abord, au bout de quelques kilomètres, on s'y adapte, et on y allant en douceur, on a quand même un bon feeling...

De toute façon, avec cette bécane, c'est simple, il faut y aller en douceur   

 

Des défauts ?

Oui quand même... 2  

  • les rétros : ils ne servent à rien !! 
  • le compteur, de par son inclinaison, n'est pas très visible (même pas du tout !) on a constamment en reflet le pontet de guidon... il faut bouger la tête pour voir à combien on est !

 

En conclusion

J'ai pris un kif ENORME à son guidon ! Un vrai gamin ! C'est une tuerie ! Bien sur, je ne me vois pas conduire au quotidien avec, trop exclusif... mais quel panard ! Je pense que c'est avec cette bécane là que j'ai le plus pris mon pied. Mais bon... on a qu'un permis... et qu'une vie... et je veux en profiter encore quelques années  

Sinon, je vous ai dit que la sonorité était au top ? Et d'origine !

Allez quelques photos ! 

Aprilia RSV4 vue arrière

Aprilia RSV4 compteur

Aprilia RSV4 profile gauche

Aprilia RSV4 vue de face

Aprilia RSV4 profil droit

Essai rédigé par Carter