Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Essai Benelli TNT 1130 (2009) 

Benelli TNT 1130Hello les gens d'ici !

Oui oui oui oui encore un petit article pour vous parler d'une autre moto essayée cette semaine : la Benelli TNT 1130. NB : pas de chèque de caution. Mais ma Street Triple en échange... 

 

Logo Benelli

Logo Benelli TNT

Premier regard

Rien que son nom indique la nature de cet engin : TNT, sigle du Trinitrotoluène, cocktail chimique extrêmement explosif de la dynamite. 

La TnT attire tous les regards. Je viens de voir "Les Transformers 2"... Avec son regard de robot, ses épaules et son look décalé elle laisse imaginer qu'elle sortie tout droit de ce film. Elle dégage de la puissance et de l'aggressivité, effet accentué avec son regard. On ne peut pas la confondre avec nulle autre machine. Les designers ont réussi à lui donner une identité unique. Elle possède un cadre treillis avec des éléments en alu. Le moteur TROIS CYLINDRES propose 1 130 cm3 pour moins de 200 kg à sec.

Les ventilos latéraux accentuent le look étrange de cette moto. En effet les radiateurs et les ventilateurs sont dissimulés dans les écopes de chaque coté du moteur. Une fois de plus on aime ou on n'aime pas.  

Benelli TNT 1130 vue avant droit

Benelli TNT 1130 vue arriere droit

Sur la bête

Un avant ramassé donne le ton. Cette machine compacte propose une position facile et naturelle, semblable à la Street Triple, pas trop sur l'avant. Les repose-pieds ne fatiguent les jambes que je trouve moins pliées par rapport à la Triumph. Un éventuel passager devra passer son chemin, car la selle étroite et ferme et de repose-pieds trop hauts seront un supplice  . 

La hauteur de selle réduite (780mm) donne accès à la Benelli même pour les nains de jardin !
Pour l'aspect pratique du rangement, il est possible de glisser un bloc disque sous la selle avec une trousse à outils mais pas plus. Mieux que d'autres en tout cas...

Benelli TNT 1130 vue pilote

Benelli TNT 1130 compteur

Démarrage et premiers tours de roues

Plein dès 1500tr/min, le moteur n'est pas avare en sensation même s'il apparaît un peu rugueux en bas régime (normal 3 cylindres !), il monte facilement dans les tours. Il tracte de manière linéaire jusqu'à 10000tr/min. La plage d'utilisation est donc très large et tant mieux ! En ville, je pense que l'italienne est pénalisée par son rayon de braquage (pas vérifié). Et la chaleur dégagée par le moteur n'est pas pour aider. Les premiers tours de roues laissent sentir une machine vive et agréable. La moto donne presque l'impression de tomber en virage. La sonorité de son unique échappement sous la selle est envoûtante, brutale parfois métallique à bas régime. L'engin reste confortable sur tous les types de revêtement.

 

En route

Il faut le dire : le trois-cylindres est une solution technique idéal : souple, coupleux... C'est aussi le cas sur la TNT tout comme les Triumph. J'ai senti un petit creux vers 2 500 tr/min. A partir les 4 000 tours, les sensations sont là. 
Le moteur est agrémenté d'une boîte de vitesses agréable, rapide et douce. 
Côté cycle, le freinage Brembo est lui aussi très convainquant. L'avant avec son double disque flottant de 320mm offre une bonne attaque avec un levier réglable. Le frein arrière n'est pas très utilisé car la conduite étant faite avec le frein moteur et le frein avant.
La suspension est ferme voire sèche. Efficace mais pas très confort... On ne peut pas tout avoir ! La fourche n'est pas règlable.
La position de conduite 100 % roadster est légèrement basculée sur l’avant avec un guidon relativement large. 
Point négatif : une consommation rarement en dessous de 10 l./100 km, le passage à la pompe est fréquent.
Point positif : la varotica mélodie qui accompagne chaque accélération affirme encore un peu plus la sensation de puissance et de caractère.

 

Conclusion

Avec son tempérament et son esthétique très affirmés, la TnT fait partie des motos attachantes d'exception. Elle est sur ma shopping list... A suivre...

On aime le Design original, le moteur volontaire et rageur, l'ergonomie, le freinage...
On aime moins la finition, les soucis de fiabilité, la consommation  , le prix...

Un grand MERCI à Charly.16 pour m'avoir prêté sa moto une fois de plus (c'était déjà le cas pour la Street Triple et j'avais finalement craqué le chéquier quelques semaines après ). Je sais que Charly plus que d'autres peut-être est maniaque et prend soin de ses mobs. Pas facile de prêter... Surtout pour un essai du GS  Il aurait donc confiance en moi ?  

Benelli TNT 1130 vue avant gauche

Benelli TNT 1130 vue arriere gauche

Bras oscillant Benelli TNT 1130

Freinage Benelli TNT 1130

Moteur Benelli TNT 1130

Silencieux Benelli TNT 1130

Carter Benelli TNT 1130

Benelli TNT 1130 vue de face

Benelli TNT 1130 vue de droite

 Essai rédigé par Grand Schtroumpf