Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Essai Triumph Sprint ST (2008)

Triumph Sprint STSamedi 5 Avril 08, 9h... je mets le nez dehors : Grand Soleil !!  Ca, ça met la patate direct ! Direction Triumph à St Etienne pour faire remplacer ma pédale de frein et... essayer la Sprint ! Cette fois ci, ils l'ont ! La moto d'essai est rouge, avec les valises. J'aime pas trop ce rouge, mais bon... René (le gérant, toujours très sympa) me demande si je veux enlever le valises avant l'essai... euh... ouais !!  

Bon, c'est pas le tout... mais faut faire l'essai... par contre dommage... la réserve s'allume au moment de l'allumer... on fera pas plus de 40 bornes...  

Triumph Sprint ST vue avant droit

Contact : comme pour la Tiger... bizarrement... je ne suis pas surpris de la sonorité... Tri 1050 PoWa !  Le tableau de bord est très complet, avec la jauge à essence... seul reproche, le compteur de vitesse n'est pas très lisible... les chiffres sont trop petits... (d'autant plus quand on est habitué depuis plus de 2 ans au digital...) 

Tableau de bord Triumph Sprint ST

Allez, on décolle, direction, les virolos du Pilat...  Ca change des runs entre les feux parisiens. Première partie de l'essai, une dizaine de km d'autoroute. J'ai pas trop poussé le moteur (pas plus de 151 km/h  ), ça reste le moteur de la Speed grosso modo. En tout cas, on est pas mal protégé (faut dire que j'ai l'habitude du Naked  ), j'ai rien senti, pourtant, y'avait du vent... 

Pour ce qui est de la position, je n'ai pas été géné par les demi bracelets... ils sont assez haut, on est pas trop appuyé sur les poignées, pas trop cassé... bien installé même. 

Viennent ensuite les virolos. Comme la Tiger, la Sprint enroule les virolos avec grande facilité... elle vire d'un coté à l'autre avec beaucoup de douceur. Son moteur, bien que celui de la Speed, est moins violent, il est très doux... et comme le soulignait Pysto, il reprend très bas sans accoups ! Je l'ai trouvé très très agréable. 

Freinage : j'avais la version ABS. En conduite normal, jai pas vraiment sollicité les freins, j'ai rien remarqué de particulier. En revanche, j'ai quand même tester l'ABS pour l'arrière (ma première fois en moto l'ABS  ), ben... ça surprend... ça freine bien, et on a bien le "clac clac clac".  

Pour conclure : Bien que manquant de point de comparaison en routière comme celle-ci, je suis sous le charme ! Je pense qu'on peut enfiler les km à tour de roue sans problème, je la trouve hyper polyvalente. Autoroute ou petite départementale, elle enchaîne sans problème dans une grande douceur.

Etant Tri-1050 addicted, je pense qu'une fois le temps de la Speed venue, la Sprint prendra le relais (on verra d'ici là). A essayer avec mademoiselle tout de même... mais elle devrait se sentir moins "plat de nouille" derrière  

Les photos : 

Triumph Sprint ST vue de droite

Triumph Sprint ST vue profil droit

Triumph Sprint ST vue avant gauche

Triumph Sprint ST vue arrière droit

Triumph Sprint ST vue pilote

Essai rédigé par Carter