Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Essai Triumph Thruxton 900 (2009)

Triumph ThruxtonCa fait un moment déjà que, esthétiquement, j'ai un faible pour une anglaise old school... à savoir la Thruxton ! Ce look café racer rétro, avec son capot de selle, sa bande blanche sur la longueur, ses rétros au bout du guidon, cette position en avant, ses pots coniques remontant un peu et s'écartant de l'arrière de la moto... je suis fan !  

Petit problème, dur de la trouver en essai en concession...  Le plus souvent, il n'y a que la Bonnie, qui reprend la même base moteur...

 Il y a quelques temps, j'avais eu l'occasion d'essayer cette dernière, avec une ligne Arrow, et je l'avais trouvé sympa et agréable à conduire !Bien sûr, avant les remarques de certains... avec ce genre de bécane, il ne faut pas s'attendre à des perfs de R1... ce genre de bécane n'est pas conçu pour les perfs, mais pour le plaisir... Bref... il y a une dizaine, en cherchant un essai, j'avais découvert que Triumph Lyon en avait une à l'essai ! En vente qui plus est... il ne faut pas trainer...  

Elle arbore une magnifique robe rouge (sublime ainsi). Après la paperasse habituelle (chèque de caution  ) me voici en possession des clés pour 45 bonnes minutes...

Direction comme d'hab les monts d'Or... Contact, au niveau de la colonne de direction, côté gauche (à noter que le "neiman" est de l'autre côté, à droite...), starter (oui, pour une injection, ça surprend  ), démarreur, la sonorité est celle d'un bi-cylindre classique. Je trouve que ça chante moins bien que la Bonnie que j'avais essayé (les Arrow ne devaient pas y être pour rien  ). Avec le starter, le moteur tourne à 2000 tours !

Je monte dessus. La position est... surprenante... malgré un guidon assez bas, le buste est assez droit (faut dire qu'avec la Sprint, j'ai pris l'habitude  ), mais les reposes pieds, relativement en arrière... ça surprend... Il faut également trouver sa place sur la longue selle. Le bon côté des choses, c'est qu'on peut trouver sa position (un peu reculé sur la selle, pour avoir le buste plus en avant, et les pieds moins en arrière).
Autre chose très surprenante... les genoux viennent se caler sous le réservoir, au niveau des faux carbus... on a ainsi l'impression, en serrant les genoux que ces derniers vont se toucher !  

Côté tableau de bord... c'est du old school, il ne faut pas s'attendre à de l'affichage digital ou à un ordi de bord BMW... c'est minimaliste !
Compteur, compte tour, compteur journalier, voyant de plein phare, clignos, neutre témoin de réserve, et pis c'est tout  

En route... avec le starter enclenché, le comportement est un peu bizarre, on a l'impression de conduire comme un vieux, avec le moteur qui hurle  (qui a dit de toute façon c'est une moto de vieux ??  ).
En ville, elle est assez facile, le moteur souple, ça reprend très bas, ça ne cogne pas. En revanche, malgrès une fourche bien dégagé, l'angle de braquage est faible... made in Triumph (pourtant y'a matière à braquer comme sur une vielle bécane de ce style). Les 205 kg à sec ne se font pas vraiment sentir, le centre de gravité est assez bas, c'est très maniable...

Je sors de l'agglo pour des routes plus viroleuses... La partie cycle semble pas mauvaise, les suspensions un peu sèches. La prise d'angle est aisée...
Le freinage n'est pas vraiment efficace, bon, en même temps, c'est du freinage "à l'ancienne" aussi, simple disque, de 320 tout de même...

Allez, il est temps de voir les capacités du moteur...  Certes, il ne faut pas s'attendre à des miracles... bi-cylindre de 69 cv à 7400 tr tout de même, couple de 70 Nm à 5800... Cependant, c'est la déception... sur routes viroleuses, dur dur de dépasser les 90 km/h. Pourtant, j'avais trouvé la Bonnie, sans pour autant être une bête de course, être moins poussive... Bref, ça m'a laissé sur ma faim, même si je ne m'attendais pas à parler de perfs...  Je m'étais plus amusé sur la Bonnie...

De retour en concession (on va rire un peu), le patron, après quelques minutes (le temps de monter sur une HD XR 1200 d'occaz, et d'en déclencher l'alarme  ) vient me voir...
"Alors ?"
"Bah... un peu déçu... par le moulin... c'est avare en sensation, j'avais trouvé la Bonnie plus joueuse..."
"Ah mais ça, on peut y remédier, un PSB avec une dent en moins, en lignre Arrow en particulier, et ça améliore les choses" (est ce que la ligne Arrow de la Bonnie avait rendu le moulin plus sympa ? )

Je reste sceptique...

"D'ailleurs, Triumph offre en ce momemt même une ligne Arrow 2 en 1 pour l'achat d'une Thruxtion neuve" (perso, une ligne 2 en 1, je trouve que ça casse la ligne d'origine du 2 en 2  ).
"Si vous voulez, je vous fais une proposition...  "

Bien que pas intéressé par son offre, j'ai envie de rire... vas y mon grand, fait moi rêver... On commence par parler reprise de la Sprint, et il constate sur son ordi qu'on m'a déjà fait une proposition il y a quelques mois, pour une Sprint, avec reprise sur le speed (anémique la proposition de reprise sur le Speed à l'époque).

"Oula, mais on vous avait fait une proposition de reprise super moche à l'époque sur le Speed ! (à qui le dis tu !) Je vais vous faire un geste"

Déjà, il me sort une côte officielle de reprise pour la Sprint à 5600 € hors option (j'ai failli m'étouffer)

Il tapote un moment sur son ordi, (au passage, il ne sait pas comment écrire Thruxton) et imprime la proposition...

"Vous en pensez quoi ?"

Je lis, ligne par ligne...

  • Thruxton neuve => 3% de remise (et il a fait un geste)
  • ligne arrow offerte (999 €) => ça, c'est pas un geste, c'est un cadeau Triumph France
  • 2 heures de main d'oeuvre pour monter la ligne  
  • "vous comprenez, c'est livré à part..." (mais je m'en fous moi ! C'est offert !)
  • carte grise : 208 € (gné ? comme la Sprint ? même puissance fiscale ??  )
  • Frais de mise en route : 200 €
  • le meilleur pour la fin : Reprise de la Sprint : 5800 € (bagagerie incluse, gros effort inclus !)

"Vous en pensez quoi ?" => que vous vous foutez de ma gueule   

Bref, je repars... déçu...

Pour conclure sur cette Thruxton, je bave sur sa ligne... cependant, il manque un peu de pêche au moulin... Ca pourrait faire une belle 2ème bécane, mais pas en bécane principale...

Côté photo, boulet que j'étais, l'appareil photo était à cours de pile, et celles du portables sont dégueulasse (je pèse mes mots), donc ce sera des photos du net...

Triumph Thruxton vue arrière gauche

Triumph Thruxton vue avant droit

Essai rédigé par Carter