Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Essai Triumph Tiger 1050 (2008)

Triumph Tiger 1050Yop ! Me voici de retour de l'essai de la nouvelle Tiger ! En apparence : un gros Trail (bien moins que les Gros nippon toutefois) avec le fabuleux moteur 3-cylindres 1050  

Allez on demarre, première remarque : je suis pas dépaysé coté sonorité... c'est bien le 3 cylindres de 1050 cm3 que j'ai sur ma Speed... le MEME bruit ! Ensuite, on grimpe dessus... en effet c'est haut... Coté tableau de bord, du classique Triumph... toujours pas de Warning, mais une jauge à essence !

 Triumph Tiger 1050 vue de gauche

Départ, direction les virolos du Pilat (après Rochetaillée). La première chose qui me vient à l'esprit à son guidon... c'est son extreme douceur ! Douceur du 3 cylindres, très souple et puissant comme le Speed, mais un poil moins violent, plus doux, ultra agréable !

Le freinage : même que le Speed, tout ce qu'il faut...

Mais le truc le plus bluffant pour un tel engin (d'après les préjugés sur les gros trails  ), c'est son agilité... de félin !! Très honnêtement, je la trouve plus agile que la Speed !! Elle vire d'un coté à l'autre avec une telle facilité, et là aussi, vraiment en douceur ! C'est un vrai régal ! Elle avale les virolos avec une facilité déconcertante ! En plus, on l'a sent très très stable, très sécurisante...

Coté confort, la selle est très accueillante, on est super bien assis ! On sent aussi bien la protection de la bulle, même si on sent très bien l'air sur les épaules...

Pour conclure, très très honnêtement, c'est vraiment une superbe bécane ! Ultra agréable, et très confortable ! Son seul défaut peut être, la hauteur de selle, pas bon pour les petits... Pour ceux qui aiment la Versys (que j'ai pas aimé du tout  ), je pense que la Tiger les comblera !

De plus, elle n'est pas plus chère qu'une Speed...

Photos (téléphone) :

Triumph Tiger 1050 profil gauche

Triumph Tiger 1050 vue de droite

Tableau de bord Triumph Tiger 1050

Essai rédigé par Carter