Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Essai Yamaha FZ1 ABS (2009)

Yamaha FZ1Voici un petit CR de mon dernier essais en date : Yamaha FZ1.  Le première chose que je dirais : plus jamais je n'écouterai les journaleux, et vous allez comprendre pourquoi plus tard …

Donc Jeudi, jour férié à Monaco, j'avais pris RDV pour faire un essais de FZ1 et R1. Le R1 ayant été vendu, il ne ma restait plus que le FZ1. Bon tant pis, on va faire avec.  Capucine étant de repos ce jour là, elle décide de m'accompagner, mais point de SDS pour elle sur la FZ1 ce jour là (encore trop mal au Speed…..) elle se contentera de l'ER6.

Tout d'abord, le modèle d'essais : FZ1 ABS K9, 4 700 bornes au compteur...Ouf, pour une fois je ne vais pas avoir une moto sortie du carton pour l'essai. Quand aux conditions météo : bah grand soleil, 29°, bon un peu de vent mais c'est pas grave, les routes sont bien sèches ...  

On fait rapidement les papiers (photocop du permis et signature du papier de prêt et ... c'est tout) et hop direction la bécane. Le commercial la démarre, et j'en profite pour la zieuter de près à l'arrêt. Perso (mis à part la couleur), je la trouve vraiment belle cette Yam. Plutôt râblée, bien dessinée et proportionnée. Il y a juste le pot qui fait un peu mastoc. Par contre d'origine le bruit... Y a pas j'adore le son du 4 cylindre...

Yamaha FZ1 vue avant gauche

Bon allez c'est pas le tout, mais je ne suis pas venu juste pour la regarder moi cette bécane. En selle !

Tout d'abord les rétros : bien positionnés relativement haut. Miroirs suffisamment grands. Pour une fois je vois autre chose que mes coudes. D'ailleurs je vois TOUT sauf mes coudes. Pour mon gabarit "standard" (1,78 au garot) les 2 pieds touchent par terre et à plat (comme sur le R1...)Je relève la béquille (très facile), et enclenche la première. Le réservoir est assez large mais pas vraiment gênant. Tout tombe sous la main et la position de conduite est assez sympa, un peu sur l'AV (beaucoup moins qu'un Monster quand même). Seul mini défaut, la poignée d'embrayage qu'il faut aller chercher loin et qui n'est pas réglable...  

La boite : du beurre. Je suis sûr que même en tong, j'arriverais à passer les vitesses sans me faire mal aux pieds. Un vrai régal. Pour le coup je me rend compte que celle de la Kawa est quand même plus dure. Allez c'est partit. Pour ceux qui connaissent, le parcours d'essais fut la route qui relie Grasse à Saint Cézaire. Que des petits virolos avec quelques bouts "droit" (enfin droit dans le coin c'est vite dit,disons que ça tourne un peu moins…)  

Je laisse doucement chauffer la bécane le temps de sortir de la ville et de me rendre compte que les commandes sont très douces, que ce soit l'embrayage, la boite (déjà dit ???), les freins. Le moteur apparaît également relativement souple et surtout une absence totale de vibrations (Tient çà me fait penser que finalement l'ER6 vibre un peu …)

La bécane est chaude, allez ....GAZ….. Et alors là ….. Il vaut mieux s'accrocher parce que passé les 4 000 tr/mn ça pousse. Enfin je devrais plutôt dire que d'abord ça tire (les bras…) et ensuite ça pousse (le cul). Et ce de 4 000 à....11 000 (au-delà j'ai pas essayé…)

Le moteur montre là qu'il n'a pas tout oublié de sa dérivation sportive (moteur tiré du R1), au contraire. Il chante comme une sportive (même en pot d'origine) et crache tout ce qu'il sait à la moindre sollicitation de la poignée de gaz. Au début je tente de naviguer entre 2 500 et 8 000. Là je me rend vite compte que :

1. à 2 500 y a rien (on va y revenir)  

2. à 8 000 ça pousse encore.  

Là je me dit : il faut quand même essayer d'aller voir après 8 000... Simple en 3 : impossible ou alors sur autobeurk vide de circu. La boite est longue. En 1ère à 11 000 vous êtes à …. Plus de 120 km/h. En 2ème … J'en sais rien, j'était trop concentré sur la route pour tenter de voir la vitesse, mais en tout cas beaucoup trop vite. Dans tous les cas, ce moteur respire très fort partout, et ça pour moi c'est très bon. Là j'entends déjà ceux qui suivent me dire : "et alors à 2 500 tr/mn …???" Et bien rien. Ou si peu pour un 1 000. En fait sous 4 000 c'est un peu comparable à un 600 4 pattes, enfin je dirais plutôt un 750 parce que ça pousse quand même plus qu'un 600, mais moins qu'un 1000 comme la CB1 ou la Speed (je ne comparerai pas à la Monster 1100 qui est un bi). Un peu décevant en fait. Sur ce point kawette pousse plus … jusqu'à 3 500.

Yamaha FZ1 vue arrière droit

Pour la partie cycle, ça confirme mes premiers tours de roue : ça colle bien, même si en la titillant un peu le Power AR arrive à faire de petites virgules en sortie de courbe serrées à la ré accélération (Ok un peu franche...  ). Mais rien de méchant, et tout en douceur et prévenance. Le confort est également de premier ordre. Les bosses sont gommées avec soin. Aucune remontée néfaste de suspension ne s'est faite sentir. Un vrai rail. On sent tout mais avec confort. Les virolos s'enchaînent avec une facilité déconcertante. Aucune lourdeur, aucune inertie. Ça penche, ça se relève, ça penche dans l'autre sens… Un pur bonheur. Les freins répondent présent dès qu'il le faut... sauf l'AR qui donne l'impression d'être là pour faire joli. En fait il freine bien, mais il faut appuyer très fort dessus. On a l'impression qu'il n'y a pas d'assistance. Rien à voir avec celui d'un CB1 qui donne l'impression de ne pouvoir s'arrêter qu'avec lui…

Un petit arrêt photo sur le chemin du retour pour m'apercevoir qu'il n'y a pas que la Kawa qui arrête son ventilo dès que l'on coupe le contact. Sur la FZ1 c'est pareil. J'en profite également pour noter que si la béquille se relève sans problème, pour la mettre c'est déjà plus difficile. Lors du dépliage, tout en maintenant le pied sur l'ergot de la béquille, il faut lui faire faire (au pied) le tour le tour du cale pied pour accompagner la béquille à sa position finale. Au début on s'y reprend à plusieurs fois, mais finalement l'habitude arrive très vite.

Retour à la concess. Capu et le commercial m'attendent sagement. Et en voyant que ma banane restait toujours en place, il était prêt à me faire signer le bougre …  Désolé Mr mais j'ai pas encore le budget...

Au final cette moto est un véritable avion de chasse (pas autant que la Brutale 750 F4 quand même..). Ça pousse tout le temps, ça colle très bien, c'est hyper maniable malgré le pneu de 190 à l'AR, mais.... ça va très vite. Il faut vraiment garder la tête sur les épaules avec ce genre d'engin, parce qu'on arrive vraiment très vites dans les virages. Par rapport à un CB1, c'est plus sportif, plus hargneux et à peine plus lourds (en même temps le CB1, c'est aussi léger et maniables qu'une ER6. Et par raport au Speed, je dirais que c'est un peu moins caractériel. En fait pour moi elle se situe entre les 2. 

Alors pourquoi je n'écouterai plus jamais les journaleux. Tout simplement parce que tous les essais que j'ai pu lire sur cette bécane, parlaient d'à-coups moteur, de bridage raté qui castrait la machine. Franchement je n'aimerais pas voir ce que donne la version full… (enfin si justement je voudrais bien voir…). Je n'ai ressenti aucun à-coup désagréable (moins que sur le speed ...), aucune impression de castration, bref rien des défauts que l'on peut entendre (enfin plutôt lire) ici ou là. Quasi que du bon !

Prochain essai : une sportive, CBR1000 ou R6 ou Gex 750…

Allez place aux photos et pour ceux qui ont envie de se faire plaisir : foncez l'essayer. C'est à découvrir.

Yamaha FZ1 profil droit

Tableau de bord Yamaha FZ1

Essai rédigé par Zitoune06