Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Face-à-face Aprilia Tuono (2007) et Honda CB1000R (2008)

Aprilia Tuono 1000Samedi je suis allé faire un p'tit tour chez un concess. Le CBR étant vendu, et la peur de passer l'été sans moto ont eu un peu raison de mes frayeurs. Malgré tout, il y a des conditions : Moto pas trop cher en assurance/Entretien/consommables. Et un moteur qui pousse quand même, car sortant d'un 600 sportif, j'ai peur de vite me lasser.

Donc, j'ai repéré sur le site d'un concess qui fait de l'occaz, un Tuono et un CB1000. J'y vais donc en voiture. Je demande direct l'essai des 2 motos, c'est bon, y'a pas de problème.

 

Aprilia Tuono 1000

Aprilia Tuono 1000 vue de droite

Voila la bête. Donc pour les info techniques : 

Moteur : 997,6 cm3, 4 temps, 2 cylindres en V, alésage 97 mm x course 67,5 mm, refroidi par eau, 2 ACT et 4 soup./cyl., injection électronique diam. 57 mm, 6 vitesses, transmission par chaîne
Version libre : puissance 133 ch. (98 kW) à 9 500 tr/min, couple 10,4 daN.m à 8 750 tr/min - France : puissance 106 ch. (78 kW)

Partie cycle : cadre alu périmétrique, fourche inv. diam. 43 mm, mono-amortisseur AR, freins AV 2 disques diam. 320 mm / étriers radiaux 4 pistons - AR disque diam. 220 mm / étrier 2 pistons, pneus AV 120/70 X 17 - AR 190/50 X 17

Gabarit : empattement 1 410 mm, chasse 103,7 mm / angle 25°, hauteur de selle 810 mm, réservoir 18 litres (réserve 4 litres), poids à sec (usine) 185 kg 

La bête est bien équipée en frein (brembo) et ça freine sec de l'avant et aussi de l'arrière ! Vraiment bon frein arrière. Plus le frein moteur, celui qui se traine avec ce genre de machine, c'est qu'il a laissé le pied sur le frein 

La moto est assez "lourde" à l'arrêt, les 185 kg à sec se font sentir - 200 et quelques avec le plein - manoeuvrer à l'arrêt le monstre est vite difficile. Surtout moi qui ne suis pas Rambo! ( j'imagine pas pour un petit gabarit! ) 

Par contre, une fois en selle, elle gagne en agilité. Son centre de gravité est bas, les 2 pots de chaque côté évite un déséquilibre, ou une excentricité du centre de gravité. Du coup, l'impression d'avoir un vélo avec un couple de tracteur 

Embrayage hydraulique : 

Embrayage Aprilia Tuono 1000

Il est un peu raide, mais je pense que l'on s'y fait assez vite. En ville, ça doit vite tirer sur les poignets malgré tout ! 

Aller, faut sortir de la ville, je roule et la surprise, pour un 1000cc en twin, je suis surpris de la "douceur" en bas régime. A côté d'elle, un Streetfighter est un panier à salade ! Longtemps que je n'ai pas roulé avec l'ER6, mais il me semble que même la, elle est moins souple ( millésime < 2009 ) Bref, c'est un régal même dès les premiers tours de roues. 

Le son du twin, même en échappement d'origine ne laisse pas de marbre, elle fait un bruit magique, et j'imagine même pas avec 2 akra qui lui vont si bien ! Bref j'adore ! 

Le moteur pousse vraiment fort, un 1000cc en twin, sortant d'un 600 4 pat, ça fait un jolie différence! Mais c'est tout simplement trop bon! Pas besoin d'aller péter à 10k tour / min pour avoir des watts, on tourne la poignée, hop ça sort ( et ça lève aussi ^^ ). Le freinage est fort, mais parfaitement dosable, je me régale, j'ai l'impression d'avoir cette moto depuis un moment déjà, je me sens bien dessus. Le guidon donne une position assez droite, et du coup, calme mes ardeurs de vitesse ! 100 km/h, j'ai l'impression que je vais m'envoler ! NICKEL! c'est ce qu'il me faut ! 

La position est quand même un peu en avant, ça permet de bien sentir le train avant, qui va la ou le regard est. Car la moto réagit très bien, en courbe elle ne bronche pas, la partie cycle fait un très bon boulot. Freinage de l'avant sur l'angle sans soucis, c'est ... trop bon !

Tableau de bord Aprilia Tuono 1000

Je regarde l'heure... Oh punaise, déjà 45 min que je suis avec, il m'avait dit 20 min ... Oups !

Aprilia Tuono 1000 vue arrière

Silencieux Aprilia Tuono 1000

 

Aprilia Tuono 1000 vue de face

Bon aller, je rentre ! Je dois essayer le CB1000R derrière ! 

 

Honda CB1000R

Honda CB1000R vue de droite

Bon, je ne vais pas avoir le même enthousiasme que l'Aprilia. Autant le dire franchement, je me suis fais chié sur le CB... Moteur linéaire, suspat pas au même niveau que l'Aprilia, le freinage pareil, et puis bon ... Aprilia quoi ! Donc je vais quand même décrire ce que j'ai vécu à son guidon les 20 min d'essais. 

Moteur : 999,8 cm3, 4 temps, 4 cylindres en ligne, alésage 75 mm X course 56,5 mm, refroidissement liquide, injection électronique diam. 36 mm, 6 vitesses, démarreur électrique, transmission par chaîne
Version française : puissance 106 ch. (78 kW), couple NC
Version libre : puissance 125 ch. (92 kW) à 10 000 tr/min, couple 9,9 daN.m à 7 750 tr/min

Partie cycle : cadre monopoutre en aluminium, fourche inversée diam. 43 mm réglable en précharge compression et détente déb. 120 mm, amortisseur AR réglable en précharge et détente déb. 128 mm, freins AV 2 disques diam. 310 mm / étriers radiaux 4 pistons (3 pistons pour la version ABS) - AR disque diam. 256 mm / étrier 2 pistons, pneus AV 120/70 X 17 - AR 180/55 X 17

Gabarit :empattement 1 445 mm, chasse 99 mm /angle 25°, hauteur de selle 825 mm, réservoir 17 litres, poids tous pleins faits (usine) 217 kg

Je m'assois sur le CB, ( je vais écrire CB, la flemme d'écrire CB1000R à chaque fois  ) Je regarde s'il n'y a pas une selle confort comparé à l'Aprilia. Non ? Beh grand confort (ou du bois sur l'Aprilia). Position de conduite similaire au Tuono, un peu en avant, rien de choquant, les jambes se placent naturellement. Je suis bien dessus. Je démarre, son démoniaque du IXIL double sortie. Cela fait un an que je roule en pot d'origine, et que j'ai du mal avec les pots fullbordel aujourd'hui. Bon, malgré tout, je concède qu'elle ronronne très bien équipée de cette manière. 

Aller, première... Hooo putain, une boite de vitesse jap, ça se sent direct comparé à une ritale ! Y'a pas à dire, c'est précis et quand même agréable comme boite. Mais un peu de caractère de temps à autre, ça ne fait pas mal. Je laisse la mécanique chauffer, mais le moteur me parait déjà bien vide et avare en sensations. Cela ne fais même pas 5 min que je suis sur la moto, j'ai déjà envie de la rendre... Mais ça serait bête, je l'ai entre les mains, je la garde le temps de l'essais. 

Bon, pour me faire une véritable idée de la différence entre les 2 motos, je ferais exactement le même trajet. C'est peut être con, mais ça donne un bon comparatif. 

Donc, là ou le Tuono est précis, j'ai trouvé le train avant du CB plus hasardeux, je le sentais moins bien, j'étais beaucoup moins rassuré à son guidon. Et puis ce moteur, quelle linéarité, je me suis fais chié à son guidon du début à la fin. Je finirais par couper court à mon trajet pour rentrer. Aucun plaisir à son guidon. Je pense que le bridage français y est pour quelque chose. Je suis surpris qu'il soit autant castré... 

Tableau de bord Honda CB1000R

Le compteur est assez complet. Jauge à essence, compte tour, vitesse, trip A & B, total. Bref largement assez d'infos pour tourner serein. J'avoue apprécier une aiguille pour le compte tour, je trouve que ça a son charme. Le tout électronique, (pourtant bossant dans le domaine) j'adhère pas trop. 

Malgré tout, c'est une bonne bécane, des suspats à la hauteur, un freinage puissant ( sauf le frein arrière ), mais c'est le moteur qui m'a vraiment déçu. Un très joli monobras. 

Roue arrière Honda CB1000R

Monobras Honda CB1000R

Honda CB1000R vue de face

Fin de l'essai. 

Je fais avec le concess, vite fait, 2 simulations d'assurance. Alors sur le CB, je suis assuré tout risque/ vol incendie pour 1400€ à l'année ( totalement fou ) Et pour le Tuono ? 600€ pour les mêmes garanties. Alors pourquoi une telle différence ? Sachant que la diff, c'est le CB avec 1 an de moins ( millésime 2008 - Tuono 2007 ) 

Bref, je ne me plains pas, c'est plutôt vers l'Aprilia que j'irais. J'aurais peut être revu mon jugement si j'avais essayé le CB avant, pas de chance j'ai commencé par le Tuono. 

Voila, une joli aprem ( ensuite chez BM pour les portes ouvertes, mais trop de monde, j'y retournerais plus tard pour la F800 ! 

Essai rédigé par Popovitche