Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Face-à-face KTM Duke (2009) et KTM Duke R (2010)

KTM 690 Duke, modèle 2009

KTM Duke 690Commençons par la Duke standard, modèle 2009. Par son look déjà, elle est belle, très belle, il n’y a rien à jeter ni à changer à part peut-être son pot (mais pas à cause de son look !). Elle jouit d’une finition et d’une qualité de fabrication au top ! Elle possède un compteur complet et bien lisible avec une particularité : un trip supplémentaire qui indique depuis combien de km on est passé en réserve (en plus du voyant).

 Compteur KTM Duke 690

L’éclairage est aussi de bonne qualité, moi qui roule pas mal de nuit, j’ai été étonné par son efficacité en comparaison à la taille de ses optiques, même penché dans les virolos, il est conçu de façon à toujours bien illuminer la route… par contre sur le plat malgré un réglage correct il semble un peu éblouir les autres usagers… 

Malgré un réservoir de petite contenance qui pourrait laisser présager d’une faible autonomie, 13,5l dont 2,5l de réserve environ, elle a sensiblement la même autonomie que kawette (ndlr: Kawasaki ER-6) à utilisation identique je consomme 0,5l de moins au cent que kawette, j’ai fait plusieurs consos avec la Duke de 4,5l/100km en utilisation normale (elle doit donc pouvoir consommer moins). 

Niveau confort, elle m’a aussi étonné par rapport à ce qui se dit dans les revues, la selle est dure, certes, et la moto vibre pas mal (pour preuve j’ai perdu le « guide de fixation » de la selle côté réservoir…) mais on ne ressent pas trop ces vibrations à son guidon (même si on les voit : rétros qui vibrent, pièce perdue…) et la suspension est tellement efficace qu’elle gomme les imperfections de la route, je n’ai jamais fait plus de 300km en une journée pour l’instant mais malgré des trajets les approchant : aucune fatigue particulière, la position droite naturelle y est certainement pour beaucoup aussi. Je dois avouer quand même que je n’ai jamais eu de selle confort sur kawette malgré pas mal de km dévorés à son guidon, donc cela doit jouer un peu en faveur de cet avis que j’ai sur la Duke, mes fesses ont de l’entrainement ! 

Sortant de l'ER6- F, le manque de protection se fait sentir sur grands axes mais se fait oublier sur les petits même en roulant un peu au-delà de la vitesse autorisée.

Un autre défaut de protection est celle du garde-boue: quand il pleut ou que la route est sale et humide, on a vite les fesses mouillées et le dos crépi!  

Du point de vue de la prise en main, j’ai trouvé qu’elle demande quand même un temps d’adaptation assez important, la position étant très différente d’une part, sa légèreté d’autre part qui impressionne au début et enfin son moteur et son freinage qui sont bluffants et piégeurs tant qu’on ne les a pas en main (j’avoue que je commence à maitriser mieux mais il y a encore du travail). C’est une moto radicale, et même si sur le papier elle impressionne moins qu’une 990SMT, j’ai trouvée la Duke plus difficile à apprivoiser que sa grande sœur, qui donne plus d’impression de docilité !

On peut l'amener partout

KTM Duke 690 vue avant droit

Elle est pourtant très maniable en poussette et au ralenti, comme je l’ai déjà dit à certains et peut-être écrit, avec une telle machine au lent, ce serait presque de la triche. Dans les virolos aussi, à vitesse plus importante elle se laisse amener avec une grande facilité, et dans le très sinueux… Elle colle à la route, elle permet de prendre des angles de fous par contre bonjour la conso de pneus : d’origine j’avais des Sportmax GPR alpha10 (l’arrière a fondu à une vitesse impressionnante, la chaleur peut-être), maintenant j’ai à l’arrière un Qualifier II, qui d’après le vendeur devrait durer plus longtemps que les premières montes.

Le freinage est très puissant et très efficace, à manipuler avec doigté, l’arrière se bloque facilement… même si avec le frein moteur du gros mono, on ne s’en sert que rarement !

Le moteur distille la rage, les accélérations sont impressionnantes (depuis la fin du rodage, je suis passé et je reste en mode « advanced » que certains appellent mode sport) et peuvent surprendre des fois, attention sur revêtement glissant, la roue arrière peut se dérober (déjà testé)… sur bon revêtement, testé hier soir sans le vouloir : au démarrage, la roue avant peut s’envoler vers les cieux juste en ouvrant comme un goret, trop bon ! 
Le moteur bien coupleux (et la légèreté de la moto) permet aussi de faire lever la roue sur les moindres défauts de la route au moindre petit coup de gaz dans la bonne plage de régime en 1, 2 et même 3 !
Enfin, comme dit plus haut, le frein moteur est très puissant sur ce mono, mais pas de surprise en pilotant comme kawette de ce côté, et d'ailleurs pas de surprise aussi grâce à l'anti-dribbling.

Côté moteur, une conso d’huile à surveiller, quand on sort de kawette qui n’en bouffai pas une goute (ou tellement peu que cela en était invisible), c’est un peu flippant, mais apparemment normal selon les concessionnaires et avis sur les forums…  (j’ai alors compris pourquoi le mécano lors de la révision des mille m’a conseillé d’être vigilant avec la consommation d’huile). 

Enfin un autre défaut de la Duke… le bruit de son pot, moto arrêtée ou à petite vitesse, neuve on aurait dit une tondeuse (pas les anciennes bruyantes non les nouvelles qui ont un bruit feutré !) mais heureusement après quelques kilomètres il s’améliore un peu ; par contre le son des montées franches en régimes sont jouissives et font même tourner les têtes!

En conclusion : Un pousse au crime dont les terrains de jeux favoris sont les virolos, elle est sympa aussi dans la circulation et en ville, elle est un peu moins amusante sur les grands axes même si pour un mono elle a quand même une bonne allonge et une sixième vitesse bien longue. Cette moto donne envie de jouer en permanence (défaut ou avantage? ) : il faut donc garder la tête froide ! 

Dans son élément favori: où y'a du virolo

KTM Duke 690 vue de gauche

 

KTM 690 Duke R, modèle 2010

On passe à l'essai de la R !  

KTM Duke R 690 vue de droite

Conditions de l'essai, moto toute neuve, 34 km au compteur, seul le concessionnaire l'aurait essayée, les pneumatiques étaient non rodés donc, la moto encore moins, sur une route viroleuse à souhait, de Montauban à Molières (82), je n'ai pas regardé le mode sur lequel elle était  , j'y ai pensé mais après et pendant l'essai j'étais ailleurs  ...

Je découvre donc une nouvelle fois la R de près, et je passerai sur les détails esthétiques, je donnerai juste un avis: elle claque, ce qui me plait le plus: le traitement des jantes noires vernies avec liserets, le nouveau compteur (qui doit être commun aux autres modèles 2010)... j'aime moins le garde-boue carbone... mais les gouts et les couleurs...

Le compteur 2010

Tableau de bord KTM Duke R 690

Mais le plus important est ailleurs... il n'y pas que le physique dans la vie!  

Départ de la concession moto froide, dans la circulation, de suite une différence m'interpelle, l'agrément de ce bloc LC4 à la cylindrée augmentée, le moteur cogne moins à bas régime et semble plus disposé à reprendre plus bas, on a moins à jouer de l'embrayage à très basse vitesse et c'est très agréable!  

Je fais chauffer la moto en m'engageant sur une route viroleuse à souhait, je ne note aucune grosse différence au niveau de l'amortissement, (la R disposant d'un nouveau traitement de surface de la fourche) de plus impossible de comparer de façon objective sans mettre les deux motos sur les mêmes réglages et sur le même revêtement, je dirai seuleument que les deux sont très efficaces dans ce domaine, tout comme le freinage, c'est le même, très puissant et efficace! 

La moto est chaude, je commence à ouvrir progressivement, et au début je ne note aucune différence à part que la R offre plus d'agrément à bas régime et qu'elle repart aussi mieux à bas régime... malgré un peu de réticence au début (moto toute neuve) je l'ai poussée bien plus  lors de la suite du trajet pour vraiment voir les différences... et j'ai été bluffé!  

Dans le milieu du compte-tour pas de grande différence au niveau de l'accélération, par contre la R semble avoir plus de reprise et ce quel que soit le régime (pourtant ce moteur ne donne pas encore tout ce qu'il pourrait donner après un bon rodage!), les grosses différences sont en bas donc et en haut! En haut quand il n'y en a plus, il y en a encore... même à 7000 trs/mn, quand on rajoute du gaz, elle repart encore de façon énergique ce que ne fait pas ma Duke de la même manière! 

Petit arrêt photo après Molières et retour vers la concession avec la banane et les pneus rodés! 

KTM Duke R 690 vue avant gauche

Conclusion

Je passerai sur les différences esthétiques pour ne parler que de la grosse différence, le "nouveau" bloc! Le moteur de la Duke R offre plus d'agrément que celui de la Duke, un peu plus de reprises aussi et surtout une accélération plus virile dans le haut du compte-tour... reste à voir sa consommation!

Pour le confort et la partie cycle, je n'ai noté aucune différence malgré la modification du traitement de fourche...

Essai rédigé par Das Modell