Des vêtements spécifiques en scooter, est-ce vraiment nécessaire?

Véhicule citadin par excellence, le scooter est particulièrement pratique est facile d'accès, surtout depuis que l'accès aux 125 cc est autorisé avec une simple permis voiture. Cependant avec la recherche de ce coté pratique et le plus simple possible, on a parfois tendance à limiter son équipement scooter pour ne pas s'encombrer. Il faut toutefois savoir que plus de 70% des accidents impliquant un deux-roues arrivent en ville…

Un blouson scooter qui a du style 

 

Les 125 cc sont les plus exposés

Du fait du manque de formation, les 125 cc sont plus sujets aux accidents. Par rapport aux motards, la fréquence de ces accidents est supérieure de 60%. Heureusement, ceux-ci sont généralement moins graves du fait de l'utilisation urbaine. Il n'empêche que les scooteristes qui ne portent pas d'équipement dédié tel qu'un blouson scooter sont très exposés physiquement.

Le problème comme on l'a dit vient du manque de formation, dû à l'accès au 125cc avec le permis voiture. Un scooteriste connaît les risques qu'il prend, mais il ne sait par forcément comment les aborder. Le pilotage est également très différent de celui d'une automobile et il n'est pas évident d'acquérir les bons réflexes en se basant juste sur l'expérience que l'on gagne au fil des kilomètres.

 A ce manque de formation s'associe également un réel manque d'éducation en matière d'équipement. En effet, seul le casque est obligatoire, pourquoi mettrais-je un blouson spécifique ou des chaussures pas très esthétiques? D'après la mutuelle des motards, 70% des motards portent un blouson conçu pour leur pratique à chaque sortie, alors que seulement 36% des utilisateurs de scooter 125 portent un blouson scooter.

C'est la même chose pour les gants (86% contre 58% pour les scooters) et les bottes (30% et 7%). On comprend ainsi pourquoi une simple petite chute peut parfois malheureusement amener à l'hôpital.

 

L'intérêt d'un équipement adapté

Je ne vais pas m'éterniser là-dessus, vous avez certainement compris qu'un bon blouson vous protégera correctement en cas de chute grâce à ses matériaux résistance à l'abrasion et à ses protections aux coudes, épaules et dos. Des bottes, ou au minimum des chaussures  protégeant les cheville pourront vous éviter de nombreux mois de rééducation (les os internes de la cheville sont fragiles et particulièrement difficiles à réparer, j'en parle avec expérience !) . Enfin des gants réellement prévue pour le deux-roues pourront vous sauver les mains, ou les doigts, particulièrement exposés.

Veste scooter femme tendance

 Avoir un blouson scooter adapté ne vous fera pas forcément ressembler au cliché du blouson noir !

Mais l'avantage d'un équipement scooter adapté, c'est qu'il vous offre une certaine visibilité. Nombreux sont les blousons scooters équipés de zones réfléchissantes (je vous rassure, ça peut être discret si le look vous importe) qui aideront les automobilistes à mieux vous voir en cas de mauvais temps, ou la nuit. Il existe même des blousons lumineux d'une efficacité redoutable ! Car voir et être vu, c'est bien là un point essentiel en matière de sécurité routière en scooter. Sur un scooter, on ne prend pas de place et on a facilement tendance à se loger dans les angles morts des autres véhicules, ou tout simplement à se confondre avec eux.

Concernant les bonnes manières pour être vu, sachez que mettre les feux de routes à la place des feux de croisement est pénalisant, voire dangereux (et en plus ça m'énerve !). Eblouir les autres les empêchera d'évaluer votre vitesse et de bien vous situer.

Donc feux de croisement allumés + équipement adapté = visibilité !

 

Des chutes dues au manque d'expérience

Les chutes "bêtes" sont nombreuses, et l'expérience participe beaucoup à sa façon d'aborder la route et à anticiper les problèmes. Les pièges en ville sont nombreux du fait de l'environnement, je pense par exemple à tous les éléments glissants qui se transforment même en patinoires lorsqu'il pleut. La base consiste donc à éviter de poser ses roues sur les marquages au sol (lignes blanches, passages piétons…), mais aussi les plaques d'égout ou encore les zones de goudron très lisses genre raccords.

Raccord de bitume en scooter : attention à la chute ! 

Attention aux raccords de bitume, en particulier dans les virages …

Les gommes des pneus sont également plus ou moins tendres. Un pneu qui privilégie la durabilité aura assez dure, et donc un pouvoir d'adhérence pas vraiment optimisé. Je me souviens d'un freinage d'urgence sur route humide où ma roue avant s'est bloquée bien plus tôt que je ne l'aurais cru. J'avais à cette époque un pneu fait pour avaler des kilomètres, à la gomme très dure. Ceci associé à mon manque d'expérience aura pu me coûter une belle chute, mais j'ai eu de la chance et le heureusement le bon réflexe.

Autre endroit à surveiller : les ronds point. Ils sont très piégeurs car les camions y perdent leur surplus de gasoil (bouchons de réservoir non étanches) extrêmement glissant, et d'autres part, des graviers peuvent s'accumuler sur la chaussée… en virage ça ne pardonne pas.

Je vous invite à consulter cette vidéo pour avoir un bon résumé des pièges à éviter :

 

Dernier point très important : savoir anticiper la moindre action possible des autres conducteurs. Pour moi c'est désormais un réflexe : la personne qui est arrêtée au stop m'a-t-elle réellement vu ? Celui là qui s'apprête à changer de voie va-t-il le faire juste devant moi ou va-t-il me laisser la priorité ? Autant de questions à se poser pour éviter qu'un accident ne provienne de la maladresse des autres.

Tous ces pièges peuvent être évités si on les connaît, mais malheureusement parfois on ne peut pas faire grand-chose pour éviter une chute. Je le répète à nouveau : un équipement adapté est primordial : blouson scooter, casque,  gants et chaussures sont un minimum. Même les filles pour leur part éviteront l'ensemble jupe/collant !