Bien choisir ses gants de moto

Les gants font clairement partie des éléments de protection indispensables à moto comme en scooter. Vos mains sont en effet particulièrement fragiles et exposées en cas de chute car le premier réflexe que l'on a lorsque l'on tombe, c'est de les utiliser pour se protéger ou pour amortir un choc. Les gants moto sont des alliés précieux pour votre protection, mais il est utile de savoir les choisir en fonction de la saison.

Gants moto de la marque Dane

Protections et renforts des gants moto

Les gants de moto disposent de nombreux éléments de protection plus ou moins visibles. En fait c'est même l'un des éléments les plus complexes de votre équipement puisqu'ils doivent protéger les mains, les doigts et les poignets qui sont exposés sur de nombreuses zones en cas de chute.

Commençons par les renforts les plus visibles d'abord comme le dessus de la main. Parmi tous les modèles disponibles, on en trouve avec ou sans coque rigide. A vrai dire cette coque ne doit pas être une priorité lors du choix car le dessus de la main n'est généralement pas la partie la plus exposée. Une coque reste toutefois un plus, à condition que le gant soit parfaitement à votre taille pour un ajustement parfait. Cette coque fera une très bonne carapace pour protéger la partie exposée des métacarpes (les os qui forment la structure de votre main et qui rejoignent les doigts). Toutefois un renfort épais avec un insert en mousse absorbante sera également plutôt efficace. Ce type de protection (rigide ou mousse) peut se répéter sur le dessus des doigts, au niveau des articulations. Une chose à prendre en compte, c'est que ces protections vont grandement définir l'esthétique générale de votre gant, donc à vous de voir ce que vous préférez.

Gants moto racings

Le dessus des mains n'est donc pas prioritaire. Ce qui l'est réellement, c'est la paume et le poignet. Bien évidemment, vous ne trouverez pas de coques dures pour protéger la paume (difficile de fermer la main sinon !). Privilégiez donc des gants avec une paume épaisse avec insert en mousse, ou au minimum doublée. On trouve également des gants avec insert de type  kevlar, entre la couche externe et la doublure.  Ces matériaux sont très résistants à l'abrasion, c'est donc un bon point ! Le pouce est également très exposé et doit être renforcé coté paume, tout comme le bout des doigts, même si pour ces derniers il n'y a pas besoin d'une grosse épaisseur.

Gants moto usés avec cuir doublé et kevlar

On voit bien sur ces vieux gants le cuir doublé, et l'insert kevlar en beige qui ressort

Concernant le poignet, choisissez des gants qui montent un minimum pour bien couvrir cette partie, même pour des gants d'été. Les poignets doivent être équipés d'une sangle ajustable pour pouvoir les serrer comme il se doit, ceci afin de ne pas les perdre en cas de chute. La zone au niveau de l'articulation doit être également suffisamment épaisse pour amortir un choc.

 

Gants d'été

En été, la chaleur est supportable lorsque l'on roule sur départementale, mais ça se complique lorsque l'on roule en ville. En agglomération, privilégiez des gants textiles, matériau bien plus respirant que le cuir. Evitez en revanche les gants sans renforts de cuir au bout des doigts et sur la paume. Le cuir assurera une bonne durabilité du gant car il résistera plus longtemps à l'usure (poignées de frein et d'embrayage très sollicitées) et son fort pouvoir de résistance à l'abrasion sera particulièrement efficace en cas de glissade. Il existe également des gants moto été tout cuir, équipés d'ouïes d'aération sur le dessus, pour faire entrer l'air comme dans un casque, ainsi que de perforations au niveau des doigts. Le résultat de ces aérations est optimal sur départementale du fait de la prise au vent plus élevée, alors qu'en ville il suffit de transpirer un peu dans un gant en cuir pour que ça devienne vite désagréable.

Pour ceux qui aiment sortir de la ville, n'hésitez pas à jeter un œil aux gants racings. Leur cuir assez fin reste agréable même quand il fait chaud (sauf en ville comme on l'a dit) et ils offrent en plus une excellente sensation au niveau de la prise du guidon. Evidemment ils cumulent de nombreux renforts associés à des coques rigides pour une protection exemplaire. Personnellement j'ai fait le choix de gants racings pour l'été. Je suis allé dans le haut de gamme, avec des gants qui intègrent du kevlar (ou matériaux équivalent) et des coques rigides sur le dessus de la main et sur les articulations des doigts. Coté look, je les ai pris noirs pour que ça reste tout de même sobre sur route. Généralement les gants typés racing ont l'auriculaire rattaché à l'annulaire pour éviter que le petit doigt ne se retourne (ou pire) en cas de chute.

Gants moto avec coque carbonne

Des gants racing avec coques carbones, et l'auriculaire  attaché à l'annulaire

 

Des gants moto racing coûtent assez cher, mais on ne fait guère mieux niveau protection et sensibilité à la poignée, et les miens ont duré plus de dix ans sans faiblir alors que je roule souvent. Si toutefois vous n'êtes pas fan du look un peu trop affirmé, il existe de bon compromis avec des gants complets qui intègrent des renforts un peu partout, voire une coque rigide discrète intégrée sous le cuir externe. A vous de faire le votre choix sachant qu'il faut privilégier un cuir assez fin pour rouler en été.

Une chose importante à savoir : les gants d'été ne sont généralement pas étanches. Donc si vous sentez que vous allez prendre une averse, évitez de les prendre en particulier lorsqu'il s'agit de cuir (très désagréable si mouillé). Pour compléter, lisez cet article sur motomag.com

 

Gants d'hiver

Si vous roulez l'hiver, vous avez certainement compris que les mains en ont pour leur compte question froid ! Pour commencer, il est important de bien comprendre la différence entre un vrai gant hiver et un gant moto mi-saison. Les gants mi-saison sont généralement imperméables et coupe-vent, mais ils ne disposent pas forcément d'une isolation thermique. La fausse idée que les gens ont généralement, c'est que les gants Gore-Tex (ou autre matière concurrente) sont des gants d'hiver. Ca peut l'être, mais pas forcément ! Le Gore-Tex, ou équivalent type Aerotex, est une membrane imperméable, respirante et coupe-vent. Ca signifie qu'elle isole très bien des intempéries, mais pas vraiment du froid. Elle isole tout de même de la fraîcheur car ça fait une couche supplémentaire dans le gant et qu'elle est coupe-vent, mais ça n'en fait pas une véritable isolation thermique.

Gants moto hiver

De bons gants moto hiver permettant d'affronter sereinement des températures aux alentours de 0°C ou en dessous doivent donc avoir une membrane imper-respirante type Gore-Tex, et une isolation thermique additionnelle (Thinsulate par exemple). Bien sûr, votre choix est à adapter selon votre région, certaines étant plutôt douces et pluvieuses quand d'autres sont sèches et froides.

Autre point à ne pas oublier, la sensibilité à la poignée. Plus épais sera votre gant, plus vous perdrez en précision au niveau du toucher. Inutile donc de prendre quelque chose prévu pour voyager en Alaska si vous faites un trajet d'une demi heure à Paris pour aller travailler !

Il existe tout de même des matériaux plus efficaces que d'autres pour améliorer la prise en main. Le cuir de chèvre tout d'abord. Plus souple que le cuir de vache, on le retrouve sur la paume de certains gants. Quelques fabricants utilisent également la technologie MC Fit, une technique qui permet de lier étroitement ensemble les différentes couches d'un gant (doublure, membrane, couche externe) tout en conservant une grande solidité. Gore-Tex a également sa technologie X-Trafit, une construction multicouche qui combine une bonne prise en main, de la souplesse et du confort. Ce genre de matériaux  se retrouve toutefois sur les gants haut de gamme, le Gore-Tex de base n'étant déjà pas donné, l'adjonction du X-Trafit n'arrange pas le tarif !

 

Choisir la bonne taille

Mesurer la taille d'un gantUn gant à la bonne taille se doit d'être parfaitement ajusté sur toutes les zones de la main. N'oubliez pas la paume, celle-ci ne doit pas être trop serrée afin qu'une bonne circulation sanguine soit assurée jusqu'aux doigts. Des doigts engourdis ne sont en effet pas du tout agréables lorsque l'on roule à moto ou en scooter. La paume ne doit pas non plus flotter pour ne pas avoir les mains qui bougent à l'intérieur du gant. Concernant les doigts, ils doivent tous être bien ajustés, il doit rester quelques millimètres de jeu au bout de chaque doigt. Assurez-vous également que le pouce soit parfaitement mobile pour ne pas gêner la conduite.

Si vous commandez en ligne, utilisez le guide des tailles fournit par le vendeur ou le constructeur, et n'oubliez pas que vous pouvez demander un échange si ça ne convient pas. Il n'est pas rare que certains fabricants aient leur propre guide des tailles qui varie quelque peu par rapport à un guide générique, et disposent également de tailles différentes pour les hommes et pour les femmes. A titre d'exemple, voici un guide des tailles utilisé par les fabricants Difi et Dane, la mesure se prend autour de la paume comme sur l'image ci-contre.

Tailles

XXS

XS

S

M

L

XL

XXL

3XL

Paume (cm)

17

18

21,5

23

24

25,5

27

28,5